L’itinéraire libertin d’Alex Varenne

Alex Varenne est un artiste au parcours divers et original. Peintre, dessinateur, voyageur, professeur, il vacille entre de nombreuses passions. Mais jusqu’au 12 septembre, il pose ses valises (et ses toiles) à la galerie Huberty – Breynes de Paris, pour un itinéraire dénudé. Une expo coquine à ne pas rater !

La galerie Huberty Breynes est, au premier abord, assez froide. Peu de couleurs, pas un son, chacun de nos pas résonnent disproportionnellement. La chaleur qui se dégage de l’exposition ne provient pas du lieu, mais des peintures d’Alex Varenne. La grande rétrospective qui lui est consacrée est, en réalité, un itinéraire libertin. Au total, 30 albums sont exposés, et célèbrent tous le corps de la femme. Entre peintures, dessins à l’encre de chine ou sur papier calque, Alex Varenne utilise de nombreux supports pour exprimer sa vision de la sensualité. Chaleur au rendez-vous !

Strip art - l'appel. DR.

Strip art – l’appel. DR.

Alex Varenne a plusieurs personnages fétiches, comme Erma, Ida ou encore Lola. Il les façonne au fil des ans : parfois, il commence un récit, et le reprend des années plus tard. Chaque femme a son rythme, son histoire, sa sexualité propre. Toutes les scènes se basent sur la vie quotidienne, et sont réalistes. Pas question pour le peintre-dessinateur de faire fantasmer avec des histoires impossibles. Le but, c’est de parler à la sexualité de chacun(e) !

«  C’est comme si la moindre porte cochère pouvait abriter une étreinte furtive, comme si tout notre univers urbain se transformait en une multiplicité de lieux érotiques. » (Luc Duthuil, à propos du travail d’Alex Varenne) 

Chez Varenne, les clichés sur l’érotisme sont vite balayés. Pas de soumission instrumentalisée, pas de harem autour d’un seul homme, pas de nymphomanes. On rencontre plutôt un groupe de femmes dénudées, une aventure au coin d’une rue ou des peintures qui se suffisent à elles-mêmes. Jamais trop sérieuses, les histoires d’Alex Varenne sont malicieuses, parfois avec une pointe d’humour, mais jamais vulgaire ou voyeuristes.

Les fleurs du bien et du plaisir. DR.

Les fleurs du bien et du plaisir. DR.

L’itinéraire coquin d’Alex Varenne, c’est à la Galerie Huberty – Breynes jusqu’au 12 septembre, dans le 1e arrondissement de Paris. Et si une des toiles vous tente particulièrement, certaines sont à vendre. 

Un autre itinéraire coquin? Découvrez le Cul-endrier de l’Encrage, le calendrier coquin d’un atelier de sérigraphie pas comme les autres !

Annie Welter

Advertisements