Allez-y « le Roi de la capote », vous couvre !

Début Novembre, une drôle de boutique s’est ouverte au 106 boulevard Richard Lenoir dans le XIème arrondissement de Paris. Si la devanture reste relativement discrète, le nom du commerce a de quoi étonner les passants. Nous y sommes entrés pour vous.Boutique le Roi de la capote image 4

« Le Roi de la capote » s’affiche en toutes lettres accompagnées d’un logo malicieux composé de la lettre O surmontée d’une couronne posée nonchalamment en son sommet. N’en déplaise à certains, il ne s’agit pas d’un Xème sex-shop mais bien du premier temple français dédié au préservatif ! A l’origine du concept, Marc Pointel, diplômé de médecine spécialisé dans la sexologie, s’est lancé dans la vente de préservatifs par le biais d’internet en Juillet 2005. Son site Le Roi de la capote s’est rapidement imposé comme la première boutique de préservatifs en ligne avec pas moins d’1,5 millions de condoms vendus chaque année soit une capote toutes les 21 secondes. Pour expliquer la genèse du nom de l’entreprise, Marc Pointel se réfère à une anecdote personnelle et originale : « Il y a 25 ans, j’avais lu un article très sérieux sur l’histoire des prostituées des Maréchaux et d’un homme qui les fournissait en préservatifs. Les filles l’avaient surnommé  » le Roi de la Capote « . J’avais 17 ans, je trouvais cette histoire et ce nom incroyables. Pour parfaire l’histoire, j’ai découvert que ce monsieur avait pris sa retraite le jour même où je me lançais dans mon entreprise. ». Fort de son succès commercial sur le web, l’ouverture d’une boutique physique semblait donc une suite logique « d’autant que de nombreux clients le demandaient, souhaitant avoir un contact humain, des accès et conseils en direct… », explique le dirigeant.

Un Roi accueillant et plein de richesses

 Mais pourquoi diable se rendre dans une telle boutique alors que tout à chacun peut se fournir en préservatifs chez son pharmacien ou en grande surface ? « Tout d’abord parce qu’on ne se retrouve pas à côté d’une grand-mère qui vient acheter ses bas de contention ou ses diurétiques » comme le confie Vincent Vidal, vendeur et conseiller de la boutique. Pas toujours facile en effet de passer sa boite de préservatifs « retardants » à la caissière du Super U ou de se procurer du lubrifiant en grande quantité par la pharmacienne de quartier qui connait toute la famille… Le Roi de la capote est un endroit privilégié pour recevoir des conseils de protection, le dialogue autour du préservatif y est léger et s’instaure facilement entre le client et le vendeur. Dans la boutique, il y en a pour tous les goûts et besoins, des préservatifs conçus spécifiquement pour les hommes circoncis aux capotes « peintes à la main » qui permettront à ces messieurs de déguiser leurs pénis en panda ou en Pikachu… Le Roi de la capote est une véritable caverne d’Ali Baba du préservatif avec plus de 250 références disponibles.

image boutique intérieur 2

L’intérieur de la boutique, un style alliant zen et sobriété

Un lieu ouvert à tous

« Nos clients sont d’âges et de milieux sociaux confondus malgré qu’ils soient à 80% masculins » indique Vincent Vidal qui note tout de même que des clientes viennent parfois entre copines faire quelques achats. « Nous avons même eut un monsieur de 80 ans, qui pensait pouvoir trouver de la brillantine pour les cheveux… » or si ce monsieur s’était manifestement trompé d’endroit pour trouver des soins capillaires, cette petite anecdote montre bien que la boutique est accessible à tous et n’a rien à voir avec un sex-shop ou autres boutiques érotiques soft qui peuvent rebuter certains clients. Le Roi de la capote se présente comme une pharmacie spécialisée qui souhaite changer l’image parfois « tue l’amour » du préservatif. En effet, si la capote est perçue parfois comme un obstacle au plaisir en diminuant les sensations ou comme un objet disgracieux au sein du moment amoureux, c’est tout simplement parce qu’en général on ne porte pas assez attention au choix du préservatif. Afin que celui-ci se fasse oublier, il faut en effet trouver la bonne taille, la bonne matière ! Exit le préservatif lambda pour se tourner, grâce au Roi de la capote,  vers le  « Theyfit ». C’est un préservatif décliné en 95 tailles différentes ou encore pour les amateurs de sabres lasers le « Love Light Technosex », meilleure vente de la boutique selon Vincent Vidal.

Lovelight_condom-20120216-025100

Publicité pour le préservatif Love Light Technosex : L’avez-vous déjà vu brillante?

Vers la capote 2.0

Une visite au Roi de la capote est l’occasion de se rendre compte des avancées faites dans le domaine du préservatif, de celui en boyaux de mouton utilisé par nos ancêtres à celui en polyisoprène conçu spécialement ces dernières années pour les allergiques au latex. L’histoire du préservatif a également connu ses révolutions et va certainement continuer à évoluer dans les années à venir comme le souhaite… Bill Gates ! En Mars, le célèbre milliardaire lançait un concours pour « inventer une capote nouvelle génération » avec à la clé 100 000 dollars. Aujourd’hui 11 projets ont été retenus et comme le déclare Marc Pointel « Le Roi de la Capote rassure la fondation Bill et Melinda Gates, le jour venu, le lauréat sera dans notre boutique comme toutes les nouveautés ! ».

preservatif_boyaux

Le préservatif en boyaux de mouton, l’ancêtre (pas très sexy) de nos capotes actuelles.

 

Lucien Fauvernier

Advertisements